The Konki Duet

Formé en 2002 par Zoé Wolf et Kumi Okamoto, The Konki Duet s’illustre avec un premier morceau, «In The Trees», remarqué sur la fameuse compilation Toxic Girls ! (Tsunami-Addiction, 2002) puis sur la non moins fameuse Active Suspension vs. Clapping Music (2003). Très vite rejointes par Tamara Goukassova au violon, les filles ne changent pas pour autant de patronyme et publient l’année suivante leur premier album, Il Fait Tout Gris chez Active Suspension et s’attirent les faveurs de la presse spécialisée qui fait l’éloge de leur pop minimaliste et onirique. S’ensuivent de nombreux concerts et tournée, en France, Italie, Belgique ainsi qu’à Taïwan où l’album sort en licence.
Nous voilà déjà en 2006 et c’est la sortie du deuxième album Mountain Mouton, (Active Suspension) enregistré par Fabrice Laureau (Yann Tiersen, Dominique A, Françoise Breut, NLF3…) dans une tonalité plus rock et nerveuse, qui leur permet de conquérir un public plus vaste et de repartir en tournée (France, Espagne, Portugal, Suède, Danemark…).
En 2008 il est temps de marquer une petite pause pendant laquelle les filles se consacrent à diverses collaborations et projets person-nels, dont l’album solo de Kumi (judicieusement rebaptisée Kumisolo pour l’occasion), My Love For You Is A Cheap Pop Song.
2009 est l’année du retour scénique et discographique de The Konki Duet, avec une tournée française et la parution d’un nouveau mini album vinyle partagé avec Suzanne The Man (Ensemble EP chez BS records). Cet enregistrement est l’occasion d’une première collaboration avec l’ingénieur du son et réalisateur Stéphane Laporte (alias Domotic). Il réalise, enregistre et mixe le troisième album, Let’s Bonnapétons, qui sort le 18 avril 2011 chez Tsunami Addiction et Clapping Music. Bérézina humaine autant qu’échec commercial, cet album, qui aurait du propulser The Konki Duet au firmament de la pop moderne, scellera finalement leur destin : le groupe splitte quelques mois après  la sortie du disque.
Si Zoé Wolf semble avoir provisoirement disparue de la circulation, Kumisolo régale un auditoire grandissant de ses oeuvrettes sucrées (le ep La Femme Japonaise est sorti en juin 2013 chez Doki Doki Editions). Quant à Tamara Goukassova, elle a sorti un premier 45t solo en 2012 chez Alpage Records et un autre avec son groupe Strasbourg chez Satanic Royalty en octobre 2013.

facebook / twitter /


presse

Les Inrockuptibles - chronique "Mountain Mouton", 2006
Cet univers, quelque part entre Robert Wyatt, Sonic Youth et Colleen, replonge régulièrement dans l’enfance pour en remonter avec une maturité et des certitudes sidérantes, en grande partie dues à leur maîtrise des instruments.
The Offline People - interview 2009
Les Konki Duet sont 3 filles (Tam, Kumi & Zoé selon l'ordre de la photo) qui font de belles chansons pop complexes et répondent parfois aux interviews d'une seule et même voix un peu schizophrène.
Froggy Delight - interview 2010
A l'occasion de la sortie de leur EP Ensemble, qui regroupe en fait 5 titres du trio The Konki Duet (sic) et 4 titres du duo Suzanne The Man, nous avons rencontré les trois jeunes filles de The Konki Duet qui nous en disent un peu plus sur ce groupe. En prime vous aurez également 2 titres en Froggy's Session en bas de cette interview !